RETOUR
6 minutes

Le développement durable : Giuseppe Lavazza en visite en Colombie avec la délégation du Président Juan Manuel Santos

15/03/2018 • Entreprise

Un voyage dans les zones productrices de café où Lavazza travaille pour améliorer les conditions de vie des producteurs et de leurs familles : un voyage sous le signe de la technologie innovante

 

 

Turin, Italie (15 mars 2018) Giuseppe Lavazza, vice-président du groupe et consul honoraire de la République de Colombie à Turin, aux côtés de Juan Manuel Santos, Président de la République de Colombie et lauréat du Prix Nobel de la Paix 2016, a visité aujourd’hui les communautés locales de la municipalité de Mesetas dans le département de Meta, au pied de la chaîne de montagnes de la cordillère Orientale, zone hautement symbolique pour la renaissance du pays après le conflit armé, où aucun café n’a été cultivé pendant des années.

 

Depuis 2015, dans ce secteur, Lavazza a mis en œuvre son programme global ¡Tierra! grâce à la fondation sans but lucratif Giuseppe e Pericle Lavazza, en partenariat avec des institutions locales, des ONG et des entreprises, répondant aux besoins de développement de l’esprit d’entreprise, de formation agricole et technologique et d’amélioration des infrastructures. Le but ultime est d’améliorer les conditions sociales et environnementales, ainsi que les techniques de production des communautés de producteurs de café et de leurs familles.

 

Depuis 2013, avec la fin du conflit avec les FARC, les familles d’agriculteurs ont reçu des terres du gouvernement qui avaient été utilisées auparavant pour des cultures illégales, dans le but de redonner aux plantations leur gloire d’antan.

 

Pendant la première phase du projet développé par la Fondation Lavazza, entre 2015 et 2017, des résultats importants ont été obtenus : plus de cent familles d’agriculteurs colombiens ont pu restaurer les plantations de café à leur état d’origine après la période de guérilla pendant laquelle personne n’en avait pris soin depuis des années. En conséquence, au cours d’une courte période, la région a déjà commencé à produire un café de haute qualité pour ¡Tierra! de Lavazza. Produit de la Colombie, issu d’une agriculture 100 % durable certifiée par l’ONG Rainforest Alliance, l’organisation internationale qui promeut l’introduction de pratiques agricoles plus durables pour protéger l’environnement et garantir des conditions de vie dignes aux producteurs.

 

Au cours de la deuxième phase, lancée l’année dernière et toujours en cours, la Fondation s’est fixé pour objectif de fournir aux producteurs de café des outils pour gérer et minimiser les effets du changement climatique, mais aussi de relancer l’économie régionale et de réintégrer les familles de producteurs dans les zones touchées au cours des dernières décennies par une série de problèmes sociaux critiques et profondément enracinés. La réunion d’aujourd’hui avec les communautés locales se déroule dans ce contexte, approuvant la mise en œuvre du plan « Transformation technologique » promu et soutenu par la Fondation Lavazza et réalisé grâce à un partenariat international englobant les institutions colombiennes (le Bureau du président et le ministère des Télécommunications, l’ANE), Carcafè, Microsoft, SAP et les gestionnaires de projet ALOpartners et Makaia à but non lucratif.

 

« Je suis honoré de faire partie de cette visite avec le Président Santos. La Colombie, en tant que troisième exportateur mondial de café, représente une grande importance pour Lavazza, démontrée par la relation de longue date que nous avons établie avec le pays, d’où nous importons certains des cafés les plus prisés et les plus caractéristiques des assemblages de la marque et où nous mettons en œuvre certains de nos projets de développement durable novateurs », affirme Giuseppe Lavazza, vice-président du groupe. « Selon notre vision stratégique, une intégration plus profonde de la croissance économique, de l’inclusion sociale et de la protection de l’environnement est le seul paradigme capable de créer une valeur partagée et de protéger le monde dans lequel nous vivons. »

 

Pendant la journée, la délégation a communiqué avec le siège social de l’entreprise à Turin par vidéoconférence pour échanger des salutations avec le président Alberto Lavazza et le vice-président Marco Lavazza.

Alberto Lavazza a remercié le Président Santos, mais aussi les caféiculteurs, « les premières personnes qui travaillent avec le café, que je remercie pour la passion, l’engagement et l’attention qu’elles portent à la matière première qui a fait de nous une entreprise prospère ».

Marco Lavazza a souligné l’engagement de l’entreprise de contribuer, grâce à la Fondation, au bien-être et au développement de la Colombie, avec des projets de durabilité de l’agriculture et de la technologie qui soutiennent également le processus de paix en cours.

 

Après la visite conjointe de Giuseppe Lavazza et du Président Juan Manuel Santos, la Fondation Lavazza se tourne déjà vers l’avenir avec les partenaires qui ont permis d’atteindre des résultats aussi importants en si peu de temps. Les objectifs sont ambitieux : étendre le champ d’action à d’autres domaines du département de Meta et augmenter le nombre d’écoles, de fermes, d’autres structures et de familles pour bénéficier des trois composantes du projet, soit l’accès à Internet et la connectivité, l’appropriation culturelle et technologique, et l’autonomisation des producteurs.

Transformation de la technologie

Le projet « Transformation technologique » est divisé en étapes, incluant d’abord la fourniture de connectivité dans la région, suivie par la formation en technologie et enfin la fourniture de services de télémédecine pour les habitants locaux.

 

La connectivité a été introduite dans des plantations de café et des écoles du département de Meta grâce à la technologie TV White Space (TVWS) qui exploite ce que l’on appelle « l’espace blanc » dans le spectre des signaux télévisuels, constitué de fréquences inutilisées.

 

À ce jour, 65 personnes (32 producteurs de café et 33 enseignants) ont participé aux premiers cours de formation sur « l’appropriation de la technologie » et la « technologie appliquée à la gestion de l’exploitation », recevant ainsi un certificat à la fin du cours. En outre, environ 100 personnes ont eu la chance d’apprendre en ligne l’information dont ils ont besoin pour travailler et étudier.

 

Aujourd’hui, en utilisant des outils numériques assimilés au cours, le projet vise à avoir un impact positif sur la production de café en étudiant les meilleurs scénarios technologiques dans le but de mettre en place des systèmes agricoles de précision, de géoréférencement numérique et de récupération et gestion de données.

 

Enfin, en exploitant la connectivité établie, l’Université d’Antioquia a introduit plusieurs fonctions de télédiagnostic et de téléconsultation dans le but de faciliter l’accès aux soins médicaux et d’offrir l’accès à des services médicaux spécialisés à distance, dans les domaines, par exemple, de la maternité et de la médecine interne.

 

Le résultat est une communauté dynamisée par le développement de nouvelles technologies qui apportent des connaissances, des compétences agricoles de précision, et l’accès aux services de santé et de diagnostic grâce à la télémédecine, des possibilités qui étaient impensables il y a seulement deux ans.

 

Ce programme, petit mais innovant, offre un impact et une visibilité de haut niveau, au point que les institutions colombiennes le considèrent aujourd’hui comme un projet pionnier, que les institutions publiques et privées ont pris comme modèle à reproduire dans d’autres régions du pays.

 

Partenaires : Bureau du Président de la Colombie, Fondation Lavazza, Carcafé, Microsoft Corporation, Microsoft Colombie, Ministère des Télécommunications, ANE, ALO&Partners, MAKAIA, Université d’Antioquia, SAP.

TÉLÉCHARGER
TÉLÉCHARGER
PDF DOC